Traitements

Peut-on guérir du stress post-traumatique?

« Oui ! » selon le Dr Daniel DUFOUR fondateur du concept et de la méthode OGE « à l’envers de l’ego » et auteur des livres « Le bout du tunnel » et « J’ai failli y laisser mon âme ».

Il s’appuie sur une expérience de trente années passées à accompagner des patientes et patients souffrant de TSPT en utilisant la méthode OGE « à l’envers de l’ego ».

Toute personne exposée à un événement traumatique a trois possibilités qui se présentent à elle de façon réflexe et automatique : la fuite, l’agression et le figement.

Lors du figement principalement, l’énergie reste bloquée dans la personne. De plus lors du traumatisme, quel que soit le réflexe qu’elle ait adopté, la personne ressent des émotions très intenses telle que la colère notamment. L’impossibilité de vivre ces émotions lors de l’évènement traumatique se surajoute au blocage d’énergie et va provoquer l’apparition de toute la symptomatologie du stress post-traumatique.

Afin de pouvoir guérir du trouble de stress post-traumatique, il va falloir libérer cette énergie afin qu’elle puisse circuler à nouveau et ainsi réduire puis faire disparaître les symptômes du TSPT qui sont la manifestation que le corps donne à la personne souffrante afin de lui montrer qu’il y a blocage d’énergie.

Traitements actuels

Toutes les approches suivantes semblent pouvoir amener la personne souffrant de stress post-traumatique à réduire l’intensité des symptômes et à parvenir à fonctionner mieux dans son quotidien, mais rarement à guérir du TSPT !

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Sous la forme de cognitive processing therapy (CPT) et prolonged exposure (PE) therapy. Cette approche reste encore reconnue comme étant la thérapie de choix par les psychiatres…
Mais une récente meta analyse portant sur 36 études effectuées sur les Vétérans du Vietnam qui ont bénéficié de TCC durant les 35 dernières années démontre que cette approche est loin d’être efficace puisque 70% des personnes continuent à être diagnostiquées comme souffrant de TSPT...

L’EMDR (Eye movement desensitization and reprocessing)

Les mouvements oculaires qui sont faits par le patient accélèrent le traitement des informations dans le cerveau, et ainsi les symptômes actuels et l’estime de soi, reliés à la fois aux évènements passés et aux conditions de la vie présente s’améliorent.

Les médicaments

Parfois recommandés tels que les somnifères, les anxiolytiques et certains antidépresseurs même s’il est admis que la médication n’est pas l’approche appropriée dans le cas du stress post-traumatique…